Cheveux

Le Shrinkage ou l’effet d’illusion du cheveu frisé par excellence.

Il y a quelques jours durant une pause à la bibliothèque, avec mon acolyte Afro Medusa, cette dernière m’interloqua en me posant la question suivant  » C’est quoi le Skrinage ?! » – Girl what ?.
Pendant 5 secondes j’ai cherché pour finalement abondamment jusqu’à ce que j’ai une illumination « le SHRIN-KAGE ».
Oui, je l’ai pardonné parce qu’étant locksée, ce n’est pas un terme qu’elle pourrait entendre souvent.

Shrinkage (nm ang) : terme anglais traduisant le rétrécissement, subit par le cheveu frisé (pas seulement crépu), par l’effet de l’humidité. En effet, du fait de l’humidité, les boucles se resserrent et le cheveu perds de sa longueur, le cheveu est donc << shrinké >> .

Le shrinkage, est un donc un phénomène à double tranchant. Dans un premier temps il permet de savoir que le cheveux est en bonne santé.
Cependant, c’est un un phénomène redouter par beaucoup de femmes aux cheveux frisés (j’en fait moi même partie). Car la réduction de la longueur ne permet pas toujours d’avoir l’effet souhaité lors pour réaliser un e coiffure, ou tout simplement réaliser une coiffure.
Pour y remédier, beaucoup ont recours au fer à lisser, ou au brushing. ( !! )

A l’inverse, le shrinkage, permet d’observer la pousse de notre cheveu, il varie selon les types de cheveu de chacun.. Et l’on est étonnement surpris de notre longueur surtout pour celles qui sont en pleine transition.

En ce qui me concerne, le shrinkage a été pendant longtemps mon ennemi.
Parce que je redoutais toujours le moment du shampooing. Et surtout l »état dans lequel mes cheveux se trouvaient apres le lavage.
En général j’en avait pour .. environ 6h voire 8.
Pour shampooiner, poser un masque, rincer, démeler section par section, puis par sous section, les tresser, et ensuite les tirer avec un fer à lisser et avoir ce résultat .

IMG_20131030_174654
J’étais bien fière de mon résultat. Oct. 2013

Depuis j’ai amélioré ma technique et voici mes conseils :

  • J’ai rarement recours aux méthodes nécessitant l’utilisation de la chaleur pour ne pas fragiliser. Ainsi, pour préparer une shampoing
    >Je démêle mes cheveux sections par section puis petits à petit pour faires des tresses ou des vanilles (je favorise les vanilles) aussi épaisse qu’un doigt, voire moins.
    >Une fois terminer, je procède au shampoings, je vous rappelle que l’objectif d’un shampoing est de nettoyer le cuir chevelu. Par conséquent, on utilise UNIQUEMENT la pulpe des doigts, Cela sera aussi utile pour ne pas défaire vos tresses/vanilles pendant le lavage. Et ce, seulement à vous shampouiner vos longueur.
    >De la même façon, je pose mon masque, sur mes vanilles, ou encore mon après-shampoing.
    > Une fois, lavés, je laisse soit sécher à l’air libre, avec ou sans une serviette, sinon à l’ai de d’un sèche cheveux à chaleur moyenne si je suis pressée.

    >>> L’avantage de cette technique est que mes cheveux sont déjà démêlés, et tressés, je n’aurai plus qu’à appliquer ma solution hydratante, voire une crème pour définir et fixer les boucles si je veux anticiper un twist out ou encore un bantu knot. out. Puis, je ne suis pas pris au dépourvue en cas de sortie imprévue. Enfin, cette méthode est très efficace, lorsque vous êtes en pleine transition.

    >>>> Si je veux avoir des boucles encore plus étirées, lors de mon twist out je laisse sécher à moitié, puis h’étire chaque vanille puis je passe mon lisseur sur chaque tresses.

    Voilà.
    Voilà.
  • Lorsque’il m’arrive de lisser mes cheveux  au fer à lisser, j’utilise tout d’abord un spray thermo-protecteur, qui permet de protéger les cheveux des méfaits de la chaleur.
    > Je les sèche à moitié, de sorte que mes cheveux soit encore malléables et
    > Section après section, je démêle, puis je les lisse .. au fur et à mesure !
    >  Et seulement à la,  j’applique mon huile, baume ou crème  hydratante. Ainsi, j’évite le risque de faire « frire » mes cheveux  en les lissant avec beaucoup de matière grasse.
    >>> J’ai rarement recours à cette méthode car mes pointes sont souvent abîmées quand j’en abuse. Le plus souvent, c’est lorsque je dois je me faire tresser ou poser un tissage par exemple.
  • Pour les plus paresseuses, qui ont une bonne longueur, après avoir démêler vos cheveux, vous pouvez tout simplement vous faire un bun. Vos boucles seront étirées, et les boucles ne rétrécisseront pas.
  • Pareil, la méthode du Blow out est aussi efficace. Il s’agit de sécher ses racines avec un sèche-cheveux à  chaleur moyenne, pour retirer l’humidité et étirer les racines pour rétablir une certaine longueur.
  • Enfin, contre le shrinkage, la méthode incontestée, est celle que nous avons probablement toutes détesté durant notre enfance, les << antennes >>, les fameuses tresses au fil que nos mères adorées nous faisaient.
    Figurez vous que ça fonctionne ! De plus, cette méthode est efficace car elle maintien durablement l’hydratation, puisque, enroulé dans le fil, les cheveux sèchent moins vite tout en n’étant pas shrinké. Veillez néanmoins à nes pas trop tirer sur votre cuir chevelu.

    Tresses-au-fil-
    Chez moi on les appelle les « antennes », et chez vous ?
Publicités

2 réflexions au sujet de « Le Shrinkage ou l’effet d’illusion du cheveu frisé par excellence. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s