Comment lisser vos cheveux.

Si vous êtes déterminé(e) à avoir de beaux cheveux, en bonne santé et une belle longueur, sachez que le lissage au fer est à éviter, et ce qu’il s’agisse de cheveux défrisés ou naturels.

En effet, le fait de lisser vos cheveux au fer l’endommage en le modifiant de manière irréversible puisque la structure naturelle du cheveu est altérée.
C’est principalement la protéine appelée, Kératine, qui est concernée et ce, à partir de 215 à 235 °C.
Et les conséquences se font sentir, lorsque suite à un lissage vos cheveux ne retrouvent pas leur forme naturelle (notamment des pointes plus lisses qu’à la racine), d’où les pointes abîmées, et de fil en aiguilles, une pousse qui se voit donc ralentie (cf. mon article sur l’importance des pointes entretenues).

IMG-20150728-WA0013

Fin 2013 – Cheveux démêlés.

Néanmoins, je reconnais qu’il peut être difficile, voire même lassant de dompter ses cheveux crépus ou défrisés quotidiennement. Nous sommes donc tentés par moment de les lisser ayant conscience de effets néfastes (ou non) de ce processus.
Il est toutefois, possible de faire le choix de la facilité tout en prenant soins du cheveu.

  1. Préparer vos cheveu en aval :
    – Divisez en plusieurs sections,
    – Démêlez mèche par mèche, d’abord avec un peigne à dents larges, puis un peigne plus fin avant de passer à la brosse. En s’assurant de toucher commencer par les pointes.
  2. Le choix du lisseur est important :
    – En ce qui me concerne j’utilise un lisseur « wet & dry » qui peut être utilisé sur cheveux mouillés, comme sec. Notamment juste après le shampoing.
    – Il existe aussi depuis quelques années, des lisseurs à vapeur. beaucoup moins agressif qu’un fer chaud qui asséchera encore plus le cheveu. Tandis, que celui-ci hydratera vos cheveux tout en les lissant.
    – Choisissez un lisseur avec des plaques larges, pour un résultat efficace et rapide.
  3. Un lissage à bonne température pour limiter les dégâts :
    – en pratique la température à ne pas dépasser pour lisser des cheveux africains seraient 190°C.
    – il est commun de penser que plus la température est élevé, mieux sera le résultat. Ce qui est une erreur, c’est la préparation a priori qui détermine le résultat.
    – Eviter de repasser le fer à plusieurs reprises sur la mèche : DEUX passages au maximum !
  4. En plus de l’hydratation, une protection supplémentaire :
    Un soin thermo-protecteur, ou à la Kératine. En ce qui me concerne j’utilise le spray thermo-protecteur d’Activilong.
  5. Réduisez le nombre de lissage :
    – à long terme, vos cheveux ne seront pas seulement abîmés mais  » morts  » ! Le mieux serait de les lisser TRÈS occasionnellement. Assurez-vous d’entretenir votre lissage de façon à ce qu’il soit durable, notamment en les couvrant avec un foulard avant la douche, en les démêlant, et en   les tressant éventuellement au moment du coucher.
  6. Pensez à nourrir vos cheveux avec une crème/baume hydratant ou une huile pour prévenir l’assèchement du cheveu après les avoir lissé.
IMG-20150728-WA0012

21 Janvier 2014 – cheveux lissés et pointes coupées.

En conclusion, le lissage est un processus que j’utilise très rarement. Tout d’abord parce qu’il est nocif pour mes cheveux que je me tue à maintenir en bonne santé, ce qui irait donc à l’encontre de cela.
Par ailleurs, en passant au naturel, j’apprends aussi à mieux manipuler mes cheveux, à les comprendre  et surtout les connaitre. Le lisseur donc reste une bouée de secours occasionnelle !

Partager:

1 Commentaire

Laisser moi un mot par ici !