A quelle fréquence faire vos shampoings et comment ?

S’il y a un point sur lequel j’insiste lorsque je parle de cheveux avec une lectrice, ou quelqu’un qui me demande des conseils sur l’entretien de ses cheveux, c’est bel et bien : le shampoing.

En effet, le shampoing, est un détergent qui consiste avant tout, à débarrasser de l’excès de sébum capillaire et les résidus (poussières, peaux mortes…).

Vous remarquerez que j’ai mis le terme « excès » en gras. Et ce, pour la simple et bonne raison que le sébum capillaire, n’est pas en soi, nocif pour nos cheveux, et notre cuir chevelu. Bien au contraire.
Il permet entre autre de protéger nos cheveux des agressions du quotidien (par exemple, un cuire chevelu trop sec explique l’apparition des pellicules, et démangeaisons). En bref, ce sébum est ce qu’il y a de plus naturel pour favoriser l’hydratation de nos cheveux.

Or, pour nettoyer efficacement nos cheveux, le shampoing est composé de détergents puissants qui peuvent se révéler nocifs à long terme, et dessécher le cheveu s’il est mal utilisé.

En ce qui me concerne, je favorise depuis peu le co-wash (« co »  = conditionner = après-shampoing ; wash = nettoyer, laver). Qui consiste à nettoyer ses cheveux avec de l’après-shampoing (AS).

Pourquoi de l’après-shampoing, et pas du shampoing ?
A l’opposé du shampoing, l’AS, comme son nom l’indique, utilisé après le nettoyage permet de rétablir l’équilibre naturel du cuir chevelu. Il contient moins de détergent, donc plus doux, moins agressif. Ce n’est pas pour autant que j’abuse du co-wash !
Car le calcaire présent dans l’eau n’est pas non plus ce qu’il y a de mieux pour des cheveux africains (défrisés ou non).
Une facon saine de faire vos shampoing sur cheveux afro

Quant au shampoing, j’y ai recours lorsque mes cheveux sont très très gras et sales (du fait des produits que j’ai utilisé) et qu’un simple co-wash ne suffirait pas à les rendre propre.
Pour être brève, lorsque je fais des braids box, que je garde max 1 mois, je fais un co-wash avec mes tresses. Et un shampoing seulement quand je les défais.
Et lorsque mes cheveux sont à l’air libre, en général c’est la même fréquence un co-wash toutes les  2-3 semaines.
Il m’arrive aussi, de mélanger une noisette de shampoing à une grande quantité d’AS.
A mon sens, la santé de vos cheveux dépends de la façon dont vous réalisez  vos shampoing.
Je m’explique : Si vous posez un masque, ou un bain d’huile, avant de lavez vos cheveux (éventuellement avec un shampoing non adapté, trop agressif), et que vous répétez l’opération la semaine suivante, sans pour autant voir d’évolution. C’est normal.
Vous nourrissez vos cheveux, pour ensuite « décaper » tout le gras nécessaire à l’hydratation de vos cheveux. En conclusion, vous n’avez rien fait.

Deux solutions se posent, et ce sont celles que j’applique pour ma routine :

  • Lorsque je veux faire un masque avec des produits alimentaires (œufs, avocat, banane, yaourt ou encore lait de coco):
    – je le pose AVANT mon shampoing et assez longtemps pour que les cheveux aient le temps d’absorber le nécessaire. L’objectif du shampoing sera donc d’enlever les résidus, et éventuellement les odeurs (d’œufs pas très glamour).
    -Puis, je pose un bain d’huile végétale (karité, ricin, olive ..) pendant environ 10-15 min, puisque j’ai fais  un masque au préalable. Il ne faut pas non plus étouffer vos cheveux.  Cette phase à pour but de rétablir l’équilibre, puisque le shampoing aura probablement assécher, et enlever les éléments nutritifs du masque que j’ai fait préalablement.
    -Et enfin je termine avec l’AS.
  • A l’inverse, lorsque je prévois d’utiliser un masque acheté (qui ne laissera pas de résidus ou d’odeur) :
    – Je fais un shampoing (si besoin, cette étape est donc facultative).
    – Je pose mon masque ou bain d’huile durant une nuit, une après-midi, ou un matinée.
    – Je termine avec enfin avec l’AS. Et ce, même si je n’ai pas fais de shampoing, car en plus de mon excès de sébum naturel, le masque ou bain d’huile apporte encore du gras, je vais donc rétablir l’équilibre naturel de mon cuire chevelu, sans l’agresser, ni l’assécher.

rincage vinaigre antipelliculaire cheveux resultats avis blog

Enfin pour terminer, une petite astuce contre le calcaire, qui peut laisser les cheveux ternes et rêches. lorsqu’on a pas le temps de laisser poser un masque, un bain d’huile : le VINAIGRE DE CIDRE !
A utiliser comme eau de dernier rinçage donc une fois que vous avez fini de rincer votre AS avec l’eau du robinet. Les dosages possibles sont les suivants :

  • 2-3 c.à.s de vinaigre de cidre dans 1 litre d’eau
  • 1 verre de vinaigre de cidre dans 1.5 l

Le tout est que le vinaigre de cidre constitue 1/10ème de votre composition, donc 1 verre de vinaigre et environ 9 verres d’eau. Vos cheveux seront encore plus doux et brillants. En ce qui concerne l’odeur, elle s’en va une voit les cheveux secs 🙂

Il est donc important de bien choisir son shampoing, et comprendre VOS cheveux.
Autrement dit, si malgré plusieurs soins, et produits hydratants vous trouvez vos cheveux toujours aussi secs, c’est que vos  shampoing sont trop réguliers et vous ne leur laissez pas le temps nécessaire pour s’imprégner des soins que vous leur prodiguez.

 

Partager:

5 Commentaires

Laisser moi un mot par ici !