L’alopécie, loin d’être une fatalité !

Tout d’abord, commençons par définir ce qu’est l’alopécie. Techniquement parlant, il s’agit de la perte constante de cheveux sur tout, ou partie du crâne. Cette maladie se décline sous différentes formes.

Nous parlerons spécifiquement de l’alopécie de traction, qui s’explique par la tension excessive et répétée exercée sur le cheveu. Le plus souvent, ce sont les cheveux situés sur les tempes, qui étant plus fragiles, subissent les tractions des mèches, queue de cheval, tissage et que sais-je !

serena-losing hair100

Séréna Williams

C’est un fait qui touche bon nombre de femmes noires. Par fautes d’entretien et précaution. Et avec le temps certaines se disent que c’est une fatalité : ERREUR !

Il suffit, selon moi, de prendre de bonnes habitudes, et prendre conscience que les cheveux on un cycle et son plus ou moins sensibles, selon les soins qu’on leur procure ou pas.

Voici quelques conseils à suivre si vous souffrez d’alopécie, mais aussi pour la prévenir.

  • Commencez par changer de « coiffeur (se) » : hé oui !  Un professionnel, qui a conscience  des besoins du cheveu, et de vos cheveux en particulier, ne vous recommandera pas certaines coiffures même si vous les exigez, et fera plus attention à la manière dont il les manipule. Par ailleurs, beaucoup de coiffeuses ont la mauvaise manie de tirer sur les cheveux ce qui est très dangereux, je ne l’ai jamais supporté, le plus souvent je demande à la coiffeuse de s’arrêter et je m’en vais ! Il est aussi d’observer les autres clientes lors de la prise de rendez-vous pour savoir à qui l’on a affaire. Lorsque la douleur excède plus de 2 jours, cela n’est pas normal et vos cheveux vous le feront comprendre, si vous ne leur accorder pas le soins nécessaires.
  • Arrêtez de manipuler, peigner constamment vos cheveux, et laissez les respirer, se reposer et retrouver un cycle « normal » : Evittez les coiffures nécessitant des tresses trop grosses, beaucoup de mèches ou encore trop fines (senegalese twist), faites dans la demi mesure. Pour les plus courageuses vous pouvez les laissez naturellement, en faisant une coiffure protectrice, sans rajouts. Sachez que votre crâne et chacun de vos cheveux supporte le poids de ces mèches, et tissage, ce qui n’arrange pas les choses. Faites-vous donc des vanilles, des nattes collées. Les perruques (sans colle), sont de plus en plus répandues, et sont aussi un bon moyen de les protéger du froid.
  • Détendez votre cuire chevelu : on ne le répétera jamais assez, mais massez ! Massez votre cuire chevelu chaque soir, permet d’activer la circulation sanguine, et donc l’oxygénation et  vitamines contenues dans votre organisme nécessaire à la santé de vos cheveux. Vous pouvez les masser avec une huile végétale comme l’huile d’avocat, de ricin, d’argan, chanvre, et bien d’autres.
    Le sport, est aussi un moyen d’activer la circulation sanguine et améliorer l’oxygénation de vos cheveux.
  • Rattrapez le temps perdu, et chouchoutez-les : le cheveu est essentiellement composé de protéines, d’eau et lipides. Hydratez en mangeant équilibré et buvant beaucoup (bien-sûr que cela compte, ayez toujours un bouteille d’eau de 0.5 L ou 0.75 L dans votre sac que vous vous engagez à remplir à midi, à 15h, puis celle à finir avant d’aller au lit et on atteint très vite les 1.5L d’eau recommandés ), scellez avec un beurre ou une huile végétale. Quant aux manque de protéines, ils peuvent être compensée par le biais de soins contenant (oeuf, lait de coco, yaourt, fromage blanc, avocat, banane).
    Exemple de masque fait maison : 1 oeuf – 1 avocat – 2 cas de lait de coco

  • Pensez à faire une cure : après consultation de votre médecin général ou dermatologue, je vous recommande aussi une cure de levure de bière, de fer, ou encore de magnésium. En effet, certains oligo-éléments jouent un rôle majeur dans la pousse du cheveux. Et pourquoi pas une cure de compléments alimentaires pour lutter contre certaines carences et repartir du bon pied.
  • La durée pendant laquelle vous portez vos coiffures (avec rajouts / extensions) : , joue aussi rôle majeur, puisque le cheveu s’épuise sous leur poids, la tension qu’elles exercent, le cuire chevelu étouffe en plus des particules qui s’y accumulent (sébum capillaire, poussière, crème hydratantes …), N’allez pas au-delà d’un mois avec une coiffure. Et préférez celle qui vous permet d’avoir accès à votre cuire chevelu c’est à dire les tresses / perruques (que vous retirez au couché par exemple).

Une de mes astuces, lorsque je viens tout juste de me tresser est de masser mon cuir chevelu le soir même pour le détendre et les jours qui suivront, un shampoing dans les trois semaines à venir. Et un coup de spray et d’huile végétale chaque matin !

Curvy T.

Partager:

Laisser moi un mot par ici !